LIVE : Senior Classic #4 Durbuy Leaderboard

L’Espagnol Nacho Elvira a remporté la 3ème édition du Soudal Open, conclu en apothéose ce dimanche 26 mai sur le parcours de Rinkven. Soit un parcours dont les greens et les fairways ont parfaitement tenu le coup malgré les nombreuses trombes d’eau qui sont tombées lors des quatre tours de compétition. Y compris… quelques minutes après la cérémonie de remise des prix, ce qui explique d’ailleurs pourquoi les organisateurs avaient bien eu raison d’avancer les départs lors du final round.

Leader après avoir bouclé ses deux premiers parcours en 64 coups (-7), Elvira (37 ans) a bien géré la situation ce week-end pour s’imposer à 18 coups sous le par, via une dernière carte dans le par 71. Et ce avec un petit coup d’avance sur le Danois Niklas Norgaard, le Français Romain Langasque et Thomas Pieters, tous auteurs d’un excellent rush final.
“C’est toujours dommage de perdre d’un point, mais je suis cependant satisfait de mon tournoi” relativisait l’Anversois du côté de Rinkven, auteur d’une dernière carte de 66 (-5) sur un parcours où il a l’habitude de s’entraîner régulièrement. “J’ai raté quelques occasions de birdies, mais j’ai aussi rentré quelques putts improbables, tandis que mon drive n’était pas assez constant, notamment en fin de partie. Mais bon, cela reste une très belle semaine, devant mon public et ma famille, j’étais heureux d’être là” signalait le joueur du LIV Golf, accompagné notamment de ses deux petites filles, qui avait reçu une invitation pour participer à ce tournoi du DP World Tour doté de 2.500.000$.

Nathan Cossement meilleur amateur

Quatorze autres joueurs belges participaient à ce tournoi d’envergure. Seul l’amateur Nathan Cossement (Durbuy) a réussi à passer le cut (-3), après avoir notamment réussi un magnifique chip-in pour franchir la limite fatidique, via une carte de 68.

“Je ne suis cependant pas content de mon tournoi” nous signalait Nathan (22 ans) à l’issue d’une dernière journée difficile (+4) le faisant rétrograder à la 74e place finale. “J’étais encore sous le coup du jetlag cette semaine, alors que je viens de rentrer des Etats-Unis où j’ai terminé mes études en sport management à la Henderson State University, dans l’Arkansas. Je n’ai pas bien tapé la balle. Passer le cut, sur un parcours qui ne me donne aucun avantage alors que mon point fort est ma longueur de balleur sur des parcours longs et ouverts comme aux States, me donne cependant confiance pour la suite de la saison” commentait encore cette véritable force de la nature du haut de ses 2m05, qui compte passer pro dans les prochains mois alors qu’il est coaché notamment par l’Argentin Leonardo Di Marino. “Je ne sais pas encore si je jouerai sur le circuit en Europe ou aux Etats-Unis, tout dépend de mes résultats notamment en Qualifying School. Je verrai après mes  prochaines échéances, notamment le Pro Golf Tour à Hulencourt, les championnats d’Europe individuels au Danemark, par équipes en Pologne et le BIAC au National.”

Expérience au top européen

Si des pros comme Nicolas Colsaerts, James Meyer de Beco, Kristof Ulenaers, Christopher Mivis et Adrien Dumont de Chassart (malgré une belle réaction et une carte de -6 après son +6 initial) peuvent avoir quelques regrets alors qu’ils ont échoué à deux ou trois coups du cut, les amateurs belges invités ont tous profité pleinement de cette expérience au plus haut niveau européen. Jarno Tollenaire n’a pas réédité sa performance de l’an dernier, avec deux parcours bouclés dans le par suite notamment à quelques erreurs au putting. “Je verrai si je passe pro en fin de saison, en fonction de mes résultats, notamment à la Qualifying School européenne, avec une première étape au Millennium”. Arthur Haghedooren (Keerbergen), Léopold Isserentant (Waterloo) et Louis Theys (La Bruyère) ont pu quant à eux apprécier l’écart qui les sépare encore du top européen.