LIVE : King's Prize Leaderboard

Les Interclubs nationaux 2022 se sont conclus en apothéose ce dimanche 8 mai au Royal Antwerp, théâtre pour la deuxième fois en l’espace de huit mois des finales dans les sept catégories en Division 1. Sur un parcours véritablement manucuré, tant au niveau des tees de départ, des greens que des fairways, c’est une véritable marée bleue qui a déferlé en men. Les champions en titre de Rinkven se sont en effet imposés en messieurs I (5-2 contre le Ravenstein), messieurs II (4-1 contre La Tournette) et messieurs III (3-2 face à Ternesse).

Nous étions favoris, vu que nous avions gagné l’an dernier et que notre équipe a encore gagné en maturité” nous commentait le capitaine des Men I Jurgen Van der Elst. “Mais c’était loin d’être gagné d’avance. Heureusement, nous avons pu compter en finale sur deux très bons foursomes, tandis que nos deux jeunes Lev Grinberg et Maxim Leys ont remporté leurs singles (deux duels au sommet contre James Skeet et Cédric van Wassenhove), comme ils l’avaient fait la veille lors de notre succès 4-3 contre Waterloo. C’est le fruit de notre “jeugdwerking”, avec une dizaine de jeunes qui frappent à la porte. Nous sommes parés pour dix ans!” conclut Jurgen.

Du côté du Ravenstein, le capitaine des men I Christophe de Broux relativisait cette défaite. “Félicitations à nos adversaires. Mais si la balle avait tourné de notre côté, nous pouvions aussi gagner 4-3. Nous avons dû par ailleurs nous passer des services de nos joueurs d’expérience Edouard du Monceau (pouce) et Steven De Wispelaere (fissure au pied) tant en demi-finale contre Rigenée que dans cette finale dont le niveau a été très élevé. Nos jeunes reviendront plus forts l’an prochain!

Le club de Tervuren s’est par contre imposé en Dames I, un titre qui leur échappait depuis… 31 ans (1991)! “Alors que nous avions été éliminés en demi-finale lors des trois dernières éditions, nous visions clairement la finale et espérions bien sûr la gagner avec notre groupe d’étudiantes” nous commentait la capitaine Anne Marien. “Elles n’ont rien lâché jusqu’au bout, ce qui explique ce succès 7-0 contre le Sart-Tilman, qui nous avait pourtant battues en match de poule. Le travail avec le coach mental Nicolas Meeus a été très profitable à ce niveau, tout comme en demi-finale où les filles ont arraché la victoire 4-3 au terme d’une rencontre fantastique contre Rigenée”.

Les Liégeoises du Sart-Tilman gardaient malgré tout le sourire. “Avant ces interclubs, on aurait signé des deux mains pour se retrouver en finale” nous signalait Catherine Pons, capitaine et joueuse en Dames I depuis 25 ans. “Nous avons réussi deux excellentes premières rencontres en poule, ainsi que notre demi-finale gagné 4-3 contre Latem avec notamment une victoire de notre jeune Margaux Semmeling. Mais cela a mal tourné en finale, où notre foursome Juliette Smeets-Marine Zandona a perdu pour la première fois, de même que Sophie Nibus en single. Dommage, alors que notre dernier titre remonte à 2013 au Zoute”.

Dans les autres catégories, signalons le succès de Waterloo 4-1 face à Koksijde en Dames, de Keerbergen 3-2 face au Ravenstein en Dames III, et du Sart-Tilman 4-1 contre Sept Fontaines en Men IV.